Tourisme scolaire : les échanges France Canada en vogue
Guide du tourisme en France

Tourisme scolaire : les échanges France Canada en vogue

Etudiante devant la Tour Eiffel

Les échanges scolaires sont de plus en plus tendance car ils permettent de faire une immersion totale dans un pays étranger. Ainsi, le tourisme scolaire concernant la France et le Canada est de plus en plus plébiscité. Il faut cependant bien se renseigner sur les démarches à effectuer en amont.

Partir de la France pour étudier au Canada

Un Français qui souhaite étudier au Canada peut réaliser un échange scolaire avec un autre étudiant. Pour cela, il convient de se renseigner auprès des plateformes qui mettent en place des programmes d’échanges. Les familles sont alors sollicitées pour que l’expérience se passe dans les meilleures conditions. Cependant, il convient de s’informer sur les démarches à effectuer. On peut très bien étudier au Canada avec une AVE (autorisation de voyage électronique). En effet, tout voyageur qui se rend sur le territoire canadien doit obtenir une AVE pour se rendre sur place.

Pour les personnes qui ont au préalable obtenu un permis d’étude, il n’est pas nécessaire de demander une AVE, car ils en sont automatiquement titulaire. En revanche, il n’est pas obligatoire d’avoir un permis d’étude pour étudier au Canada, dans le cas où le séjour dure moins de six mois. Lors d’un échange, la durée du séjour est en général de trois mois et l’AVE suffit pour se rendre sur le sol Canadien. Si un étudiant souhaite faire une année complète dans un établissement scolaire au Canada, il devra alors obtenir son permis d’étude qui lui permettra de rester toute l’année plus 90 jours.

Se rendre en France depuis le Canada

Les Canadiens sont de plus en plus attirés par la France et certains étudiants décident de faire un échange scolaire, ou bien de partir une année complète pour étudier dans un établissement scolaire français. Par conséquent, il sera nécessaire d’effectuer une demande de visa long séjour pour étudiant. Dans certains cas, il faudra également  obtenir une attestation qui permettra de constater la cohérence pédagogique du cursus scolaire, afin d’obtenir le visa. Cette condition concerne les Canadiens qui n’ont pas la nationalité d’un pays membre de l’Union Européenne et qui souhaitent partir en France dans le but d’obtenir un diplôme français.

La demande de cette attestation doit s’effectuer au moins une semaine avant le rendez-vous pour déposer la demande de visa dans un centre VFS qu’on peut trouver à Toronto, Montréal, Vancouver et Ottawa. Lors d’échanges scolaires organisés, d’autres justificatifs seront demandés, il est donc primordial de s’y prendre en avance afin de s’occuper de toutes les démarches administratives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *