Plan tourisme : le gouvernement assure aux Français qu'ils pourront partir en vacances cet été
Guide du tourisme en France

Plan tourisme : le gouvernement assure aux Français qu’ils pourront partir en vacances cet été

Personne courant dans la mer

Le discours du Premier ministre Édouard Philippe prévu le 14 mai 2020 était très attendu. Il avait été annoncé qu’il porterait sur la question des vacances d’été et sur les aides de l’État pour le secteur du tourisme. Résultat, un plan de 18 milliards a été annoncé parmi d’autres mesures et les Français ont été rassurés : ils pourront partir en vacances cet été, mais en France.

Les Français encouragés à faire leurs réservations

Lors de son discours, le Premier ministre a encouragé les Français à faire leurs réservations pour leurs vacances d’été dès maintenant. L’objectif est de réalimenter le secteur du tourisme pour l’aider à survivre aux deux mois de confinement et ainsi limiter le nombre de faillites. Il a également annoncé que ces réservations devaient se limiter à la France et que les professionnels du secteur s’étaient engagés à les rembourser si l’évolution de l’épidémie les y forçait.

Cependant, les professionnels des DOM-TOM ne sont toujours pas vraiment fixés sur leur sort. Sera-t-il possible pour un métropolitain de se rendre en Martinique cet été puisqu’il s’agit d’un territoire français ? Difficile à dire. En attendant, les Martiniquais aussi sont encouragés à prendre leurs vacances sur leur île en profitant des nombreuses stations balnéaires que l’on y trouve.

Un plan de relance du tourisme à 18 milliards

Ce discours n’était pas seulement l’occasion de rassurer les Français qui craignaient de ne pas pouvoir partir de chez eux cet été. Il a aussi été l’occasion pour le Premier ministre de détailler le contenu du plan de relance du tourisme qui devrait coûter 18 milliards à l’État.

Ainsi, alors que certains imaginaient une suppression de la TVA, le gouvernement a plutôt opté pour un élargissement de l’accès aux dispositifs d’aide comme le chômage partiel. Il a aussi augmenté le plafond quotidien des tickets restaurant, le passant de 19 à 38 € pour encourager la consommation.

Les cafés et les restaurants rouvriront-ils le 2 juin ?

La question reste en suspens, mais le Premier ministre s’est montré optimiste quant à l’éventualité d’une réouverture des cafés et des restaurants le 2 juin. Cependant, cette réouverture ne concernerait évidemment que les établissements des départements verts, c’est-à-dire ceux où l’épidémie est la mieux contrôlée.

Une bonne nouvelle pour le tourisme dans ces régions. Néanmoins, tout dépendra de l’évolution de l’épidémie, car un deuxième confinement est encore envisagé en cas de problème. De plus, la question des déplacements entre les départements rouges et les départements verts n’est pas encore totalement réglée et elle représente un risque majeur de reprise de l’épidémie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *