Pour sauver la saison touristique, les professionnels de Martinique demandent l’aménagement de la quatorzaine

Depuis le 17 mars 2020 et la mise en place du confinement, un arrêté préfectoral oblige tous ceux qui arrivent sur l’île de Martinique à rester isolés à l’hôtel pendant 14 jours, même ceux qui en sont originaires. Or, les séjours de Français venus de la Métropole durent généralement deux semaines. Les professionnels du tourisme craignent donc un impact majeur sur la saison et demandent un aménagement des mesures de sécurité.

L’incertitude plane sur les voyages en Martinique

Tous les Français attendent de savoir exactement quel sort sera réservé à leurs vacances d’été. Emmanuel Macron a promis une réponse concrète au début du mois de juin. Il a également déjà sous-entendu qu’il faudrait privilégier les déplacements en Europe et en France. Cependant, qu’en sera-t-il des DOM-TOM ?

Les Métropolitains sont nombreux à se rendre dans les Caraïbes français en été. Le problème, c’est que même s’ils en ont l’opportunité, il n’est pas certain que les DOM-TOM puissent les accueillir si la quatorzaine est encore en vigueur. Une situation qui inquiète les professionnels, d’autant plus que la Martinique reste l’une des destinations les plus populaires de la région et dépend beaucoup du tourisme.

Comment adapter la quatorzaine au tourisme ?

Le mercredi 6 mai, la seconde visioconférence des professionnels du tourisme martiniquais a été organisée par le Comité martiniquais du tourisme. Une conférence qui avait pour objectif d’organiser un discours commun et d’en faire émerger des propositions concrètes et fiables afin d’adapter la quatorzaine aux besoins de l’industrie touristique de l’île.

Ainsi, il a été proposé de remplacer les quatorze jours d’isolement à l’hôtel par un test obligatoire que devront effectuer tous les visiteurs deux jours avant le décollage de leur avion en direction de la Martinique. Une fois sur place, tous les visiteurs seraient suivis de près par les organismes de santé locaux afin de repérer rapidement l’apparition d’un cas et de retracer tous ses contacts.

Un problème d’égalité des territoires

Cette situation ravive de vieilles tensions entre la Métropole et des DOM-TOM qui se sentent trop souvent délaissés. Les professionnels du tourisme ont tenu à rappeler au gouvernement que la Martinique, la Guyane et la Guadeloupe étaient aussi la France. Elles doivent donc être prises en compte quand l’État décide d’encourager les Français à voyager en France.

Cette situation est d’autant plus agaçante pour les Martiniquais qu’aucune quatorzaine ne leur est pas imposée quand ils voyagent en Métropole. Un traitement à deux poids deux mesures difficile à accepter. Néanmoins, avec l’approche du déconfinement, tous les espoirs sont encore permis pour les professionnels de l’île.



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers sujets

Comment réserver un hôtel sur Booking ?

A ce jour, Booking est la plus grande plateforme en ligne de réservation d’hôtels au monde. Elle compte plus...

Croisière en Méditerranée : un boom de la demande ?

On rêve tous d'une croisière sur la mer Méditerranée, surtout après deux mois de confinement et une reprise plus ou moins difficile. Bien que...

Vacances d’été 2020 : le succès du tourisme local

86 % des Français (75 % en 2019) vont passer leurs vacances d'été... en France. D'après un sondage, la moitié d'entre eux estiment que...

Peut-on voyager en outre-mer avec une carte d’identité périmée ?

Les départements ultramarins font techniquement partie du sol français. Bien qu'on n'ait pas besoin d'une carte d'identité pour voyager de région en région au...

3 destinations francophones qui dépaysent vraiment

D'après l'Organisation Internationale de la Francophonie, près de 274 millions de personnes parlent le français dans le monde. C'est également la deuxième langue la...

Plus d'articles ?