Guide du tourisme en France

Le festival international du film d’animation 2017 à Annecy

Le festival international du film d'animation à Annecy

Dans les années 50, Walt Disney serait venu en vacances dans la région d’Annecy et aurait aperçu le magnifique château de Menthon-St-Bernard, qui domine la rive Est du lac, il s’en serait alors inspiré pour dessiner celui de la Belle au Bois Dormant.

Un festival de renommée internationale

Evidemment la ville bénéficie d’un environnement exceptionnel, enchâssé dans un écrin montagneux aux sommets enneigés qui viennent se refléter dans les eaux calmes et limpides du majestueux lac d’Annecy, avec au premier plan les façades colorées des hautes maisons de la vieille ville, pour offrir le plus beau des panoramas.

Avec ses canaux pittoresques, ses ponts, ses quartiers historiques, ses monuments médiévaux, ses massifs, Annecy, surnommée aussi « la petite Venise des Alpes », bénéficie en effet d’un cadre grandiose et tout simplement féerique. Rien d’étonnant donc à ce que le Festival international du film d’animation et son marché du film, s’invite tous les ans dans cette commune savoyarde fabuleuse, juste avant l’été.

On pourra ainsi découvrir les tous derniers chefs-d’œuvre animés du moment lors de la prochaine édition qui se déroulera du 12 au 17 juin prochain.

Au programme : des projections gratuites en plein air de longs et de courts métrages, des documentaires, des expositions, des rétrospectives, des hommages, et des rencontres avec des milliers des professionnels de l’industrie cinématographique tels que, des graphistes, des réalisateurs, des auteurs, des producteurs, des diffuseurs etc.

Le futur musée du film d’animation

CITIA, la Cité de l’image en mouvement d’Annecy, qui organise cet évènement depuis 1960, prévoit même de créer prochainement un musée de l’animation dans l’ancien haras de la cité, un haut-lieu du patrimoine édifié au 19e siècle.

Un espace muséographique entièrement consacré aux films d’animation qui serait en mesure d’accueillir les collections des grands studios comme celles de Pixar, DreamWorks, Blue Sky et tous les autres, que les locaux du Conservatoire d’art et d’histoire ne permettent actuellement pas de proposer au public.

Un projet ambitieux dont la faisabilité est actuellement à l’étude, et qui devra permettre aux petits comme aux grands, de profiter toute l’année d’un endroit où ils pourront retrouver quelques instants la magie et l’enchantement de l’univers merveilleux des dessins animés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *